03 80 97 43 80
Assistance téléphonique
Banner Image

Études cliniques.

Nous prouvons ce
que nous avançons.

▸ Formulaire de contact

Demandez une démonstration gratuite du seca mBCA sur site!

*Champ obligatoire

seca mBCA: validation et gammes étalons

La performance et la précision de tout appareil BIA dépend directement de sa validation et des données de référence. C’est avec fierté que nous vous annonçons que notre seca mBCA a été soumis avec succès à un processus de validation scientifique étendu et unique. Afin de démontrer l’excellence inégalée de notre seca mBCA, nous publions en toute transparence les études de validation et données de référence, et vous offrons un accès gratuit aux articles complets. Les études ci-dessous confirment que

  • le seca mBCA est le seul appareil validé selon les méthodes IRM intégral du corps, 4C, dilution NaBr et dilution D2O ;
  • le seca mBCA a été validé pour différentes ethnies ;
  • le seca mBCA a été validé pour les patients obèses (>30 kg/m²) ;
  • le seca mBCA a subi une validation à l’aide d’une méthode transparente ;
  • le seca mBCA fournit des données de référence multiethniques de plus de 3 000 sujets allemands, japonais et mexicains.

Vous pouvez ainsi avoir une confiance aveugle dans chaque paramètre fourni par le seca mBCA.


Études de validation

Publications

1. Génération d’une équation BIA précise d’analyse de la composition corporelle au sein d'une population multiethnique sur base du modèle à 4 compartiments et de la méthode de dilution au bromure de sodium

La phase 1 de l’étude a été consacrée au développement d’équations mBCA visant à prédire la masse maigre (FFM), l’eau extracellulaire (ECW) et la masse hydrique totale (TBW), en prenant pour méthodes de référence le modèle à 4 compartiments, la dilution de bromure de sodium (NaBr) et la dilution au deuterium (D2O). Au total, 124 hommes et femmes de type caucasien ont été recrutés par l’Institut de la Nutrition humaine et des Sciences alimentaires de Kiel en Allemagne.

La phase 2 de l’étude a quant à elle été consacrée au développement d’équations sur la base des mêmes méthodes de référence que pour la phase 1 pour un échantillon multiethnique indépendant de 130 hommes et femmes (32 caucasiens, 36 asiatiques, 31 afro-américains et 31 hispaniques) recrutés par le Centre de recherche sur l’obésité et la nutrition de New York aux États-Unis.

La masse maigre (FFM) a été validée sur la base du modèle à 4 compartiments (modèle 4C). Seul le modèle 4C prend en compte la variabilité biologique de la teneur en eau et en minéraux. D'autres méthodes, telles que DEXA, se basent surtout sur des hypothèses, ce qui conduit à un niveau de précision inférieur, en particulier chez les personnes minces et sportives. La masse maigre (FFM) est en corrélation à plus de 98 % (R2 = 0,98) avec le modèle 4C.

Afin de déterminer la masse hydrique totale avec un niveau de précision médicale, il faut appliquer des méthodes de dilution requérant un travail fastidieux en laboratoire. La masse hydrique totale (TBW) est en corrélation à plus de 98 % (R2 = 0,98) avec la dilution au deutérium (dilution D2O) et l'eau extracellulaire (ECW) à plus de 95 % (R2 = 0,95) avec la dilution de bromure de sodium (dilution NaBr).

Cela signifie que vous recevrez des données fiables qui vous seront réellement utiles.

Bosy-Westphal, A., Schautz, B., Later, W., Kehayias, J. J., Gallagher, D., & Müller, M. J. (2013). What makes a BIA equation unique? Validity of eight-electrode multifrequency BIA to estimate body composition in a healthy adult population. European journal of clinical nutrition, 67(S1), S14.

Lien vers l'article


2. Validation de la masse musculaire squelettique et de la graisse viscérale au sein d’une population multiethnique sur base de la méthode de référence IRM intégral du corps

Cette publication est basée sur la même population visée par l’étude décrite ci-dessus. Les mesures des volumes de masse musculaire squelettique (SMM) et de tissu adipeux viscéral (TVA) ont été effectuées en position couchée à l’aide d’une IRM complète du corps. Au total, plus de 250 images IRM ont été évaluées. Une méthode lente mais très pointilleuse, qui ne peut par exemple pas être appliquée au moyen de la technologie DEXA (représentant des pixels en deux dimensions uniquement). Le résultat : une masse musculaire en corrélation à plus de 97 % (R2 = 0,97) avec l'imagerie par résonance magnétique.

De plus, la précision de la méthode DEXA pour la masse musculaire a été vérifiée. Il a été démontré que les valeurs du mBCA basées sur l’IRM, pour la masse musculaire est bien plus précise que la mesure DEXA.

La figure ci-dessous montre les résultats de la phase 1 :

medical-study-2_figure-1

Bosy-Westphal, A., Jensen, B., Braun, W., Pourhassan, M., Gallagher, D., & Müller, M. J. (2017). Quantification of whole-body and segmental skeletal muscle mass using phase-sensitive 8-electrode medical bioelectrical impedance devices. European journal of clinical nutrition, 71(9), 1061.

Lien vers l'article


3. Amélioration des équations BIA pour la population obèse

Au cours de la première phase de cette étude, 143 hommes et femmes de type caucasien possédant un BMI < 35 kg/m2 ont été recrutés dans le région de Kiel, et des équations de prédiction de la masse maigre (FFM) ainsi que de la masse musculaire squelettique (SMM) ont été développées pour le seca medical body composition analyzer (mBCA). Le seca mBCA 515 a été utilisé pour effectuer les mesures BIA, et le modèle à 4 compartiments basé sur la dilution D2O et les méthodes DXA et ADP a été utilisé en tant que référence pour la masse maigre (FFM) tandis que l’imagerie par résonance magnétique du corps complet (IRM) et la dilution au bromure de sodium (NaBr) ont été utilisées respectivement comme références pour la masse musculaire squelettique (SMM) et l’eau extracellulaire (ECW).

Au cours d’une seconde phase, 32 hommes et femmes obèses de type caucasien possédant un BMI ≥30 kg/m2 ont été examinés selon le même protocole d’étude.

L'étude a permis de démontrer que les méthodes BIA et DXA surestiment la masse maigre (FFM) tandis que la méthode ADP la sous-estime par rapport aux modèles 4C lorsque le BMI augmente (tous p < 0,001). Les différences les plus importantes ont été notées avec la méthode DXA. En conclusion, les masses maigres (FFM) mesurées sur la base des méthodes de référence DXA et ADP présentent systématiquement une erreur en termes d’évaluation de l’obésité. C’est pourquoi ces méthodes ne sont pas adaptées à la mesure de la composition corporelle chez les patients obèses.

Les équations BIA peuvent être améliorées pour les mesures des sujets obèses en appliquant un facteur de correction aux sujets possédant un BMI ≥30 kg/m2 (figure 1 ; supplément en ligne tableau S1). Cette correction n’affecte pas les résultats des sujets non obèses et permet de prévenir les variations brutales des résultats lorsque le BMI augmente.

medical-study-3_figure-1

L’utilisation de valeurs BIA corrigées pour la détermination de la masse maigre (FFM) et de la masse musculaire squelettique (SMM) peut être une bonne alternative pour autant que les équations BIA aient été validées sur la base d’un modèle 4C ou de la méthode IRM.

Jensen, B., Braun, W., Geisler, C., Both, M., Klückmann, K., Müller, M. J., & Bosy-Westphal, A. (2019). Limitations of Fat-Free Mass for the Assessment of Muscle Mass in Obesity. Obesity facts, 12(3), 307-315.

Lien vers l'article


Données de référence mBCA

Publications

4. Génération des gammes étalons pour l'analyse de la composition corporelle d’adultes de type caucasien

Dans le cadre d’une étude transversale, des valeurs de référence pour l’angle de phase, l’analyse vectorielle de l'impédance bioélectrique (BIVA), le Body Composition Chart (BCC), la masse musculaire squelettique (SMM), la masse hydrique totale (TBW), l’eau extracellulaire (ECW) et la masse grasse (FM) ont été définies de manière stratifiée en fonction du genre, de l’âge et du BMI à l’aide du seca mBCA 514/515. Pour ce faire, 1 050 donneurs de sang sains (532 hommes et 518 femmes) ont été examinés avant de procéder au don de sang.

Peine, S., Knabe, S., Carrero, I., Brundert, M., Wilhelm, J., Ewert, A., ... & Lilburn, P. (2013). Generation of normal ranges for measures of body composition in adults based on bioelectrical impedance analysis using the seca mBCA. Int J Body Compos Res, 11, 67-76.

Lien vers l'article


5. Données de référence multiethniques déterminées par le mBCA 515/514 dans le cadre de 3 études scientifiques internationales sur les différences ethniques dans la composition corporelle

Editor's Choice

3 069 hommes et femmes ont été mesurés à l’aide du seca mBCA 515/514 au sein de l’Hôpital universitaire de Hambourg-Eppendorf, de l’Hôpital universitaire de Tokyo et de l’Instituto Nacional de Ciencias Médicas y Nutrición (Mexico City). L'étude observationnelle montre un aperçu de la composition corporelle typique de ces trois populations et confirme des différences significatives dans la composition corporelle des sujets des différents groupes. Les résultats indiquent non seulement que le BMI moyen n’est pas identique pour les Allemands, les Japonais et les Mexicains, mais aussi que la masse grasse, la masse musculaire et leur répartition varie entre les hommes et les femmes présentant un BMI identique. Des gammes étalons pour la composition corporelle ont été générées à partir des données de référence récoltées et celles-ci ont implémentées dans le mBCA.

medical-study-5_figure-1
medical-study-5_figure-2
medical-study-5_figure-3

Jensen, B., Moritoyo, T., Kaufer-Horwitz, M., Peine, S., Norman, K., Maisch, M. J., ... & Fonz-Enríquez, E. (2018). Ethnic differences in fat and muscle mass and their implication for interpretation of bioelectrical impedance vector analysis. Applied Physiology, Nutrition, and Metabolism, 44(6), 619-626.

Lien vers l'article